Les Églises

Rien qu‘en regardant Venise depuis les hauteurs, on peut réaliser combien d‘églises y sont présentes. Il en existe plus de 250, entre consacrées et désacralisées. Lesquelles visiter ? Elles sont presque toutes riches en œuvres d‘art, mais certaines excellent en valeur artistique, religieuse ou historique. Voici une liste des plus accessibles depuis l‘Hôtel Londra Palace, dont les clochers et les dômes peuvent déjà être admirés depuis nos terrasses.

Impossible de décrire tous les joyaux abrités par la Basilique de Saint-Marc, cœur de la vie politique et religieuse de Venise au cours du dernier millénaire. Son origine remonte à la légende selon laquelle, en l‘an 828, deux pêcheurs vénitiens réussirent à prendre possession du corps de l‘Évangéliste Marc conservé à Alexandrie d‘Égypte et, une fois arrivés à Venise avec les reliques, le firent proclamer Saint Patron de la ville, au détriment de Saint Théodore, jusqu‘alors protecteur de Venise. D ‘époque byzantine, elle subit de nombreuses interventions gothiques et du XVIe siècle. À l‘intérieur de la basilique est préservé le Trésor de Saint-Marc : une incroyable collection d‘une centaine d‘œuvres d‘une inestimable valeur artistique et économique, recueillies au fil des siècles par les nobles, les marchands et les guerriers vénitiens, bien qu‘elle fût victime au cours du temps de vols, de pillages et d‘incendies.

L‘Église de San Zaccaria est située immédiatement derrière l‘Hôtel Londra Palace. Son originalité réside dans le fait que la façade présente un style typique de la Renaissance, tandis que l‘intérieur est de style résolument gothique. Datant du XVe siècle, elle faisait partie, à l‘origine, d‘un monastère de religieuses bénédictines. C‘est là même que se célébrait chaque année une procession solennelle pour la présentation de la Corne Ducale ou « Zoia », le célèbre couvre-chef du doge de cérémonie. On peut y découvrir, à l‘intérieur, des œuvres de Bellini, Andrea del Castagno, Francesco da Faenza, Antonio Vivarini et Giovanni d‘Alemagna.

Son profil est l‘un des sujets les plus photographié depuis les 100 fenêtres de notre hôtel qui donnent sur la lagune. En effet, la Basilique de Saint-Georges-Majeur se dresse sur l‘île du même nom qui est située en face de notre structure. Elle fait partie d‘un complexe monumental partiellement construit par Andrea Palladio et comprend le monastère bénédictin (de 982 ap. J.-C.), aujourd‘hui siège de la Fondation Giorgio Cini. Vous pourrez admirer, à l‘intérieur, les œuvres de nombreux artistes, tels que Tintoret, Jacopo Palma le Jeune, Sebastiano Ricci et Carpaccio. De ce dernier, notamment, est présente la magnifique toile de Saint-Georges terrassant le dragon. Parmi les événements les plus importants ayant eu lieu dans la Basilique de Saint-Georges-Majeur, on peut noter l‘élection du pape Pie VII en 1799. Le clocher de cette église offre une vue panoramique de Venise et de la lagune en concurrence avec celle de Saint-Marc.

La Basilique du Sanctissime Rédempteur porte, elle aussi, la signature d‘Andrea Palladio. Il s‘agit même, plus exactement, de l‘une de ses expressions d‘architecture religieuse les plus notables. Elle fut érigée sur une position dominante par rapport au Bassin de Saint-Marc pour célébrer la fin de la terrible épidémie de peste noire de 1574 qui coûta la vie à plus d‘un tiers des Vénitiens (dont Tiziano Vecellio). C‘est ici qu‘a lieu, chaque troisième dimanche de Juillet, la Fête du Rédempteur, l‘une des plus attrayantes et plus connues de la ville. Parmi les œuvres majeures présentes dans la basilique, on peut compter les peintures de Pietro Vecchia, Jacopo Tintoretto et Jacopo Palma le Jeune, mais surtout le magnifique retable du Baptême du Christ de Paolo Veronese.

Parallèlement à celle du Rédempteur, l‘autre tradition la plus connue des Vénitiens est la Fête Madonna de la Salute. Elle est célébrée pour commémorer la fin de l‘épidémie désastreuse de peste de 1630 (c‘est d‘ailleurs cette douloureuse période qui est à l‘origine de la couleur noire des gondoles actuelles). La Basilique della Salute fut édifiée sur un projet de l‘architecte Baldassare Longhena sur commission du Sénat de la Sérénissime en hommage à la Madone peu après la peste. Exemple d‘architecture baroque vénitienne, elle se distingue par sa caractéristique octogonale, par l‘imposante masse de marbre sur laquelle se tiennent des dizaines de statues et par la très haute coupole (qu‘il est également possible d‘admirer depuis nos terrasses). L‘intérieur abrite des œuvres de Tintoretto et de Tiziano, et des statues de Josse Le Court. Son histoire est ornée de légendes et de mystères.

Construite par les frères dominicains entre 1246 et 1430, la Basilique des Saints Jean et Paul, merveilleux exemple de gothique vénitien, a été l‘une des plus importantes de la Sérénissime : doges et nobles aspiraient pendant des siècles à se faire inhumer entre ses murs. Aujourd‘hui, les visiteurs de cette basilique peuvent admirer les imposants monuments funéraires, notamment ceux avec des statues équestres de grandeurs naturelles, réalisés à différentes époques. Parmi les principaux, on peut trouver ceux des Doges Pietro Mocenigo, Andrea Vendramin, Tullio Lombardo et Marco Corner. Certaines œuvres picturales, quant à elles, méritent certainement le détour, comme par exemple celles de Giovanni Bellini, Paolo Veronese et Lorenzo Lotto.

Voir également

Musées
Le patrimoine historique et artistique de Venise est d‘une valeur inestimable, encore plus pour le...
Infos
Théâtres
Fêtes de Carnaval, danses somptueuses dans les grands palais sur le Grand Canal, jeux de...
Infos
La Biennale
Fondée en 1895, la Biennale de Venise est considérée comme l‘une des plus prestigieuses institutions...
Infos